Menu

BLOG

affiche du film Citizenfour

Citizen Four : une projection-débat avec Laurent Chemla

La cantine numérique Brestoise avec le Finistjug nous propose, juste avant la conférence de Richard Stallman, le 12 mai, sur les logiciels libres, un autre temps de réflexion sur les enjeux sociaux et politiques du numérique.

Cette foi, Le vendredi 24 avril à 20h, c'est la projection du film dédié à Edward Snowden, CITIZENFOUR, au cinéma multiplex le liberté à Brest.

Ce film tombe à point car, en ce moment même, les parlementaires débattent de la loi "Renseignement". Cette loi suscite une forte opposition de la part de nombreuses organisations comme la ligue des droits de l'Homme ou le syndicat de la magistrature : en savoir plus sur le site http://sous-surveillance.fr

Citizenfour traite de la surveillance mondiale généralisée et retrace l'histoire d'Edward Snowden de Hong Kong à Moscou.

En janvier 2013, Laura Poitras a reçu pour la première fois un e-mail anonyme signé « Citizen Four », le nom de code que s'était donné Snowden. Il y explique qu'il propose de rendre publique une grande quantité d'informations sur les pratiques de surveillance illégales de la NSA et d'autres agences de renseignement. Poitras travaillait déjà sur un film traitant des programmes d'écoutes américains suite aux attaques du 11 septembre.

Avec le journaliste d'investigation Glenn Greenwald et un reporter du Guardian, Ewen MacAskill, elle se rend à Hong Kong pour filmer la rencontre avec le lanceur d'alerte qui se révèle être Edward Snowden. Ils se rencontrent plusieurs fois sur une période de huit jours dans la chambre de l'hôtel Mira à Hong Kong.

La projection sera suivi d'un débat avec Laurent Chemla ( @Laurentchemla sur twitter ). Un rapide portrait issu de Wikipédia sous licence CC-By-Sa : En 1999 il fonde Gandi (Gestion et attribution des noms de domaine sur Internet), principal registrar français avec Valentin Lacambre, Pierre Beyssac et David Nahmias.

En 2002, Laurent Chemla écrit le livre Confessions d'un voleur : Internet, la liberté confisquée, où il décrit sa vision d'Internet : « Je me souviens qu’à cette époque, quand je disais “Internet”, mes amis me regardaient comme si je débarquais d’une autre planète. J’avais beau leur dire que ce bidule allait révolutionner le savoir humain, ils me regardaient d’un air apitoyé et retournaient à leur travail. » Ce livre est gratuitement consultable sur Internet.

En 2013, après que PRISM (programme de surveillance) a été révélé, il annonce vouloir relancer son "projet Caliop", une plateforme de courrier électronique à même de garantir la confidentialité des communications, en créant un réseau chiffré suffisamment large pour être sécurisé de bout en bout. Il explique lors d'une conférence le 23 octobre 2014 que l'echec du chiffrement PGP est dû à l'absence de contact sécurisés et donc impossibilité de chiffrer sa correspondance. Caliop a pour objectif de créer un environnement social suffisamment grand pour assurer la sécurité et la confidentialité des communications des utilisateurs le souhaitant.

Le 28 mars 2014 il intègre le comité stratégique de l'association La Quadrature du Net8.

Lien vers le dossier de presse du film

L'information sur le site de la Cantine

Le film "CITIZENFOUR" sera projeté au cinéma le Liberté, à 20h (entrée de 5€50 à 8€80)

Écrire un commentaire




: Quelle est la troisième lettre du mot fena ?