Menu

BLOG

Quand des étudiants de l'UBO rendent visite aux makers du TyFab.

L'UBO à l'OpenLab du 25 juin

Les Fabriques du Ponant cultivent un savant mélange pour favoriser les rencontres. Malgré une certaine éthique de l'indiscipline propre aux communautés de hackers et de makers, certaines traditions s'installent rapidement. Ainsi, tous les jeudis soir, les habitués de la fabrication numérique, comme nos hôtes curieux, viennent participer à l'OpenLab, un temps de partage autour du TyFab (le fablab des Fabriques). Jeudi dernier, ceux qui souhaitaient admirer la danse lumineuse de la découpeuse laser, peinards, ont finalement levé les yeux sur deux projets prometteurs. Mathieu Cariou et deux étudiants de l'UBO (Jonathan Bleuzen et Maxence Lannuzel) sont venus nous rencontrer les poches pleines d'Arduino, de bluetooth et de code source.

Une voiture radio commandée DIY

Deux projets nous ont été présentés dans l'espace showroom. Le premier consistait à hacker une voiture téléguidée et à reconstruire son système de pilotage avec un Arduino. L'impression 3D a également été de mise pour la télécommande. La documentation est déjà très complète et permet de reproduire le montage et le code. En plus, le petit bolide, dont le style est totalement DIY (électronique apparente, scotch et fils multicolores), sera bientôt piloté par la pensée ! De là à se prendre pour KIT, la voiture pensante de K2000... il ne manque plus que la chenille de leds rouges sur la calandre !

Le boitier électrique Arduino inside

La domotique fait très souvent l'objet de bidouilles dans les fablabs. Normal, on nous l'avait promise et comme elle ne vient pas assez vite chez nous (en tout cas pour un prix raisonnable), il est tentant de la faire soi-même ! Pas si simple : les normes ne sont pas toujours unifiées sur les basses tensions et le traitement des signaux demande une bonne maîtrise. Maxence et Jonathan, pour ce second projet, ont passé du temps à sourcer les informations dont ils avaient besoin avant de commencer. Mais après quelques heures de vol en reconnaissance au dessus des tutoriels (Mathieu, leur maître de stage, en officier de la tour de contrôle), ils se sont lancés ! Le résultat est bluffant. Le système prend conscience de l'état des lampes de la maison (allumées ou éteintes ?) Vous pouvez, ensuite, contrôler votre éclairage via le réseau (Ethernet) ou via une application mobile communicant en Bluetooth. Sans compter la possibilité de simuler votre présence avec un éclairage automatique. Démonstration à l'appui, les makers n'ont pas manqué d'interroger ces deux domoticiens... déjà experts (si vous avez des questions sur le sourçage d'opto-coupleurs, nous transmettrons).

Le comité de makers présent sur place aime, en général, poser des questions techniques. Mais ils semblaient tout de même très convaincus par la qualité du travail réalisé. L'effort fourni pour documenter les projets permettra a d'autres étudiants de les poursuivre. Ce don d'informations est un pilier de la collaboration dans les fablabs. Pas toujours amusant, mais totalement incontournable. Finalement, ce pont d'un soir entre la fac et les Fabriques du Ponant sera peut-être une belle perspective pour que nos chemins se croisent plus souvent.

Notez que nous ne nous sommes pas privés, une fois les questions sérieuses répondues, de jouer avec la voiture DIY : Michael Knight aurait adoré bidouiller KIT au Tyfab.

Article sous licence Creative Commons - BY - SA

Écrire un commentaire




: Quelle est la première lettre du mot xatr ?